Visite au Congo de M. Le Drian, ministre de la Défense

Dans le cadre d’une tournée régionale en Afrique centrale, commencée à N’Djamena, M. Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense de la République française, s’est rendu, du 9 au 12 février, en visite officielle à Pointe-Noire puis à Brazzaville.

Arrivé dimanche soir dans la capitale économique congolaise, le ministre s’est consacré le lendemain à la thématique de la sécurité maritime dans le Golfe de Guinée.
M. Le Drian a ainsi visité une plate-forme de Total E&P Congo avant d’être reçu au port autonome de Pointe-Noire par M. Roland Bouiti Viaudo, maire de la ville, et Jean-Marie Agniélé, directeur général du port, où il a visité le terminal à conteneurs, un patrouilleur congolais de 47 mètres, récemment acquis pour assurer la sécurité maritime, ainsi que le siège du CRESMAC (Centre régional pour la sécurité maritime en Afrique centrale), qui devrait être inauguré en avril prochain.

Arrivé lundi soir à Brazzaville, M. Le Drian a prononcé un discours à l’occasion du cocktail donné en son honneur à la Case de Gaulle en présence des médias et de personnalités civiles et militaires congolaises. Il y a salué les efforts du Congo dans la résolution de la crise centrafricaine et a rappelé le dynamisme de la coopération militaire entre les deux pays.

JPEG

Mardi, enfin, le ministre et son équipe ont participé à une séance de travail avec le ministre congolais chargé de la Défense nationale, Charles Richard Mondjo et son cabinet.

A l’issue de cet entretien bilatéral, M. Le Drian s’est exprimé lors d’un court point presse avec les médias congolais et français présents, avant de se rendre en début d’après-midi à la cérémonie du 25e anniversaire du Protocole de Brazzaville sur le paix en Afrique australe, accords qui ont permis l’indépendance de la Namibie et, par extension, la libération de Nelson Mandela et la fin de l’apartheid.

En présence des chefs d’Etat Denis Sassou Nguesso (Congo), Jacob Zuma (Afrique du Sud), Manuel Pinto da Costa (Sao Tome Principe) et Faure Gnassingbé (Togo) et de bien d’autres hôtes de marque, le ministre Le Drian a longuement introduit puis participé à une table ronde dédiée à la Paix en compagnie, entre autre, des prix Nobel Mohamed El Baradei, Muhammad Yunus et Martti Ahtisaari.

Il a enfin été convié au dîner de gala donné par le président Denis Sassou Nguesso, avant de s’envoler tôt le lendemain matin pour Bangui, où il a rencontré la présidente de la transition, Mme Catherine Samba Panza.

Dernière modification : 13/02/2014

Haut de page