Une contribution française pour les réfugiés de la Likouala

Suite aux conflits interethniques entre les groupes MUZAYA et ENYELE survenus dans la province de l’’Equateur au nord de la RDC, un afflux massif des populations de cette province a été observé (114. 017 personnes dont 70 % de femmes et d’’enfants) dans le Département de la LIKOUALA en République du Congo.

 

JPEG - 43.3 ko
réfugiés à l’école de Bétou

 

A la fin du mois de novembre 2009, le PAM, conjointement avec d’’autres partenaires, a conduit une évaluation rapide de la sécurité alimentaire dans douze sites hébergeant les réfugiés de la RDC dans la Likouala. Cette évaluation a révélé que les populations de la RDC avaient quitté leurs localités d’’origine avec des stocks très réduits de vivres qui ne leur permettaient pas de se nourrir longtemps et que leur nombre assez élevé faisait pression sur la population hôte. En effet, la population du département de la Likouala a plus que doublé depuis cette arrivée de réfugiés. Dans certaines localités ces derniers sont en surnombre par rapport à la population hôte. L’’UNICEF a également réalisé une enquête nutritionnelle qui a révélé un taux de malnutrition sévère de 8% et modéré de 13% parmi les enfants de moins de 5 ans dans les mêmes sites.

 

Sur cette base, le PAM a élaboré une opération d’’assistance alimentaire d’’urgence de six mois à destination de la population réfugiée et d’une petite proportion de la population hôte dont la vulnérabilité s’’est accrue en recevant les populations de la RDC. Des distributions générales des vivres sont effectuées depuis le mois de novembre, qui apportent une ration alimentaire complète et équilibrée aux familles avec pour objectif d’’améliorer leur état nutritionnel. Des rations supplémentaires sont également apportées aux enfants de moins de 5 ans ayant été identifiés comme malnutris.
La contribution Française à hauteur de 200 000 euros sur un budget total de 13 millions d’’euros permettra d’’acheter 222 tonnes de riz sur le marché international. Ces vivres parviendront dans le département de la Likouala à travers le port de Douala en passant Bangui puis Bétou par la route.

Dernière modification : 25/03/2010

Haut de page