Signature d’un second C2D de près de 150 000 000€ entre le Congo et la France

Le 10 décembre 2014, le Ministre d’État, Ministre de l’Économie des Finances, du Plan, du Portefeuille Public et de l’Intégration, Monsieur Gilbert Ondongo et l’Ambassadeur de France en République du Congo, Monsieur Jean-Pierre Vidon, ont procédé à la signature du second Contrat de Désendettement et de Développement (C2D) entre le Congo et la France.

Ce second contrat fait suite à un premier accord signé en 2010 pour un montant de 80 millions d’euros qui permet aujourd’hui de financer la réalisation des travaux de la route de la Corniche, la réhabilitation d’une partie des quartiers de Bacongo & Makélékélé de Brazzaville, le traitement des eaux pluviales et la mise en place d’une filière de gestion des déchets à Brazzaville mais également la réhabilitation du réseau des eaux du CHU ou la création d’un institut national des travailleurs sociaux. Ces différents programmes sont aujourd’hui en cours d’exécution par l’État congolais avec l’appui de l’Agence Française de Développement (AFD).

D’un montant total de 149.4 millions d’euros (98 milliards de Fcfa), ce nouveau contrat permettra d’élargir sectoriellement et géographiquement les champs d’application de la coopération franco-congolaise au cours des cinq prochaines années. Ces financements permettront de poursuivre les efforts engagés par les autorités congolaises en matière de développement urbain, de drainage pluvial et d’assainissement notamment en faveur de la ville de Pointe-Noire. Ils permettront également d’accompagner le développement de filières agricoles prometteuses au nord Congo et de poursuivre les efforts en matière de gestion durable des forêts du Congo. Ils permettront surtout de pouvoir soutenir l’action sociale en faveur des plus défavorisés, en appui aux nombreuses initiatives du ministère des affaires sociales, et de contribuer au développement d’un dispositif de formation performant en accompagnement des secteurs porteurs de l’économie congolaise.

Les programmes prioritaires identifiés ont été définis conjointement par les autorités françaises et congolaises qui se réuniront début 2015 dans le cadre du Comité d’Orientation et de Suivi, instance rassemblant l’ensemble des acteurs concernés par la mise en œuvre de ces financements et notamment les représentants de la société civile, pour examiner et ajuster la mise en œuvre des points d’affectation des fonds du C2D.

La signature du ce second C2D offre donc des perspectives prometteuses, tant pour le Congo que pour la coopération franco-congolaise, dans le cadre d’un partenariat élargi et renforcé.

Dernière modification : 06/01/2015

Haut de page