Qu’est-ce que le développement solidaire ?

Le programme de développement solidaire du Ministère français de l’Intérieur

La politique de développement solidaire fait partie intégrante de l’aide publique française au développement. Elle s’inscrit dans un objectif de réduction de la pauvreté dans les régions d’émigration.
Le développement solidaire vise à soutenir des actions de coopération ou de développement local ainsi que d’autres initiatives économiques et sociales susceptibles de contribuer à la maîtrise des flux migratoires.
Les actions de coopération financées au titre du programme de développement solidaire sont localement suivies par l’Ambassade de France au Congo.

Le développement solidaire au Congo

La République française et la République du Congo ont signé le 25 Octobre 2007 un accord relatif à la gestion concertée des flux migratoires et au développement solidaire. Un volet de cet accord est ainsi consacré à la mobilisation des compétences et des ressources des migrants congolais en vue d’actions de développement de leur pays. L’objectif est de :
- soutenir financièrement des initiatives d’associations de migrants en faveur de leur région d’origine ;
- promouvoir l’investissement productif en accompagnant la création d’entreprises par les migrants ;
- mobiliser les compétences des migrants hautement qualifiés ;
- soutenir des initiatives conjointes de migrants et de populations du pays d’origine.

Depuis 2008, 25 projets ont été retenus dans le cadre des engagements pris par la France.

L’appui financier à ces projets s’élève à 2,35 milliards Fcfa (3,58 millions d’euros) sur la période 2008-2014. Les actions soutenues au titre du développement solidaire sont essentiellement concentrées sur trois secteurs : Brazzaville, Pointe-Noire et le Département du Pool. Mais, depuis 2012, des projets réalisés dans les localités de Ouesso, Dolisie et Sibiti bénéficient également d’un appui financier. Les secteurs soutenus par le programme de développement solidaire au Congo concernent :
- la formation professionnelle technique ou supérieure : 8 projets
- le développement agropastoral : 6 projets
- l’amélioration de l’accès aux services essentiels (éducation, santé, eau) : 4 projets
- l’appui à la création de PME/PMI : 3 projets
- l’insertion professionnelle par les activités génératrices de revenus : 3 projets
- modernisation de l’état-civil : 1 projet

Dernière modification : 05/11/2014

Haut de page