Qu’est-ce que le Fonds d’appui aux sociétés civiles du Sud (SCS) ?

L’Ambassade de France en République du Congo dispose de plusieurs instruments de coopération et d’aide internationale dont le Fonds d’appui aux sociétés civiles du Sud (SCS). Ce dernier succède au Fonds social de Développement (FSD) comme outil de financement et de mise en œuvre locale de microprojets de développement au plus près des populations.

Qu’est-ce que le SCS ?

Le Fonds d’appui aux sociétés civiles du Sud (SCS), pour lequel le Congo est un des quatre pays pilotes, est voué à remplacer le Fonds social de Développement (FSD). Ce mécanisme a pour objectifs de répondre concrètement à des problématiques de lutte contre la pauvreté et d’aide à la bonne gouvernance en cofinançant des microprojets de développement initiés par les populations et portés par la société civile congolaise.

Comme pour le FSD, un Comité de sélection des projets associe des représentants de l’Ambassade de France, de l’Agence Française de Développement, de Ministères congolais et de bailleurs.

En outre, un « pôle société civile » a été créé pour accompagner ce nouveau projet. Cette instance, placée sous l’autorité de l’Ambassadeur de France, rassemble les représentants de la société civil e locale (réunie au sein du Programme concerté pluri-acteurs - PCPA) et de ses principaux partenaires afin de favoriser davantage la concertation et les échanges réguliers, avec un rôle plus large que sous le FSD.

L’objectif principal de ce nouveau Fonds est de renforcer l’appui de la France aux sociétés civiles du Sud par un dispositif de gouvernance globale, plus ouvert et concerté avec les acteurs locaux.

L’accent sera mis sur les projets renforçant le rôle de plaidoyer des organisations de la société civile (OSC) par rapport aux opérations à vocation économique et sociale, ainsi que sur le financement des actions de structuration ou de renforcement des capacités des acteurs locaux (OSC, collectivités territoriales, populations).

Les cofinancements et/ou les partenariats avec d’autres ONG, OSC congolaises, organisations internationales, bailleurs de fonds, institutions congolaises etc. seront systématiquement recherchés.

Les objectifs du Fonds d’appui aux sociétés civiles

Mis en œuvre par le Service de Coopération et d’Action Culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France, qui accompagne les porteurs de projets tout au long du projet, le Fonds d’appui aux sociétés civiles vise à appuyer les initiatives locales en matière de développement, et à contribuer à la lutte contre la pauvreté et à la réduction des inégalités.

Ainsi, sont particulièrement encouragés les projets bénéficiant aux populations les plus vulnérables (femmes et enfants défavorisés, personnes en situation de handicap, populations autochtones) qui visent la création d’activités génératrices de revenus et créatrices d’emplois ou la fourniture de services essentiels.

Le Fonds d’appui aux sociétés civiles, à l’instar du FSD, doit également contribuer au renforcement et à la structuration de la société civile congolaise en accompagnant les bénéficiaires dans la réalisation des projets financés et en favorisant un dialogue avec les autorités locales concernées.

Le bilan du FSD au Congo

Créé au Congo en 1999 à la fin des conflits, le FSD a permis de soutenir une centaine de microprojets de développement grâce au financement de quatre enveloppes consécutives (1999, 2000, 2005, 2007).

Au total, la France a investi 3,75 milliards de FCFA au bénéfice des populations congolaises vivant tant dans les zones urbaines qu’à l’intérieur du pays.

Menuisiers en formation à Talangaï
Association NTSI NTSA BARI
Projet de protection des gorilles dans la réserve de la Lésio Louma
Protection des tortues marines avec l'association Renatura à Pointe Noire
Atelier de couture à Brazzaville.
Soutien à l'accès à l'éducation à Brazzaville
Programme éducatif dans la région du Pool Nord.
Assainissement dans le quartier de Mfilou à la périphérie de Brazzaville avec l'OCDE.
Pousse pousses de l'association Femme et Actions pour le rammassage d'ordures.
Des artisans fabriquent des dalles à partir de déchets plastiques

Trois grandes catégories de projets ont été soutenues :

- les microprojets qui privilégient l’insertion socio-économique des populations, permettant d’accompagner et de soutenir des activités génératrices de revenus et créatrices d’emploi ;
- les projets relatifs aux problématiques de l’environnement, de la préservation de la biodiversité et de la protection de la faune et de la flore ;
- les projets de création et d’amélioration des services sociaux, sanitaires ou éducatifs (réhabilitations mineures, aménagements et équipements annexes)

Dernière modification : 05/11/2014

Haut de page