Présentation de la coopération civile

La France entretient depuis toujours des relations privilégiées de coopération avec la République du Congo et se place aujourd’hui au premier rang des bailleurs de fonds bilatéraux présents dans le pays.

Cette coopération passe par le canal de l’Etat mais aussi par le biais de la société civile et par la coopération décentralisée. Le cadre de cette coopération a été mis en perspective lors de la signature du Document Cadre de Partenariat (DCP), en mai 2008, qui fixe les contours de la collaboration franco-congolaise jusqu’en mai 2013.

PDF - 541.3 ko

Selon les cas, la Coopération française met en œuvre au Congo des subventions ou des prêts non souverains. Avec l’atteinte du point d’achèvement de l’initiative PPTE (Pays Pauvre Très Endetté) des crédits (207 millions d’euros) provenant d’un contrat de désendettement-développement (C2D) seront également mis en œuvre.

Plus qu’une aide directe, les concours financiers de la France à la République du Congo doivent viser la préparation des projets d’investissement du pays et le renforcement des maîtrises d’ouvrage afin de permettre la mobilisation la plus efficace possible des ressources propres du pays. Compte tenu des ressources budgétaires abondantes du pays, des cofinancements sont systématiquement recherchés avec le budget congolais sur les différents secteurs de coopération mis en œuvre par l’AFD ou le SCAC.

Dernière modification : 06/03/2015

Haut de page