Le visa pour l’outre-mer

Les départements français d’outre-mer (Guadeloupe, Martinique, Guyane, la Réunion), la Polynésie française, la Nouvelle Calédonie, Wallis et Futuna, Mayotte, Saint Pierre et Miquelon, les terres australes et antarctiques françaises ne sont pas situés dans l’espace Schengen. Le visa « Schengen » ne permet pas d’entrer sur un territoire français situé hors de l’Europe.

Pour entrer sur un territoire français situé hors de l’Europe, les étrangers (à l’exception de ceux qui en sont exemptés) doivent présenter un visa spécial que seule l’autorité consulaire française peut délivrer (ou l’autorité préfectorale pour les étrangers qui se trouvent déjà en France).

Deux cas peuvent se présenter :

- vous souhaitez effectuer un séjour dans l’espace Schengen et dans un territoire non-européen de la France

Un étranger souhaitant se rendre à la fois dans l’espace Schengen et dans un territoire non-européen de la France doit solliciter un visa valable pour l’espace Schengen et pour le territoire qu’il a prévu de visiter. Le visa délivré porte la mention à la fois de sa validité pour l’espace Schengen et le nom du territoire non-européen.

Il s’agit du cas, par exemple, d’un ressortissant congolais qui se rend dans les Antilles françaises pour des vacances en passant par Paris.

- vous souhaitez effectuer un séjour dans un territoire non-européen de la France sans entrer dans l’espace Schengen

Ce cas se présente rarement.

Le visa délivré ne porte que la mention du territoire non-européen visité et n’autorise pas l’entrée dans l’espace Schengen ni dans un autre territoire que celui mentionné sur la vignette du visa.

Dernière modification : 28/04/2015

Haut de page