Le Premier Séminaire régional des Droits des personnes vulnérables s’est ouvert à Brazzaville

Le 1er décembre, le premier Séminaire régional des Droits des personnes vulnérables s’est ouvert en présence du directeur de cabinet du Ministre de la Justice et des Droits humains, du recteur de l’Université Marien Ngouabi, des Ambassadeurs de France et de l’Union européenne au Congo et de la représentante du Centre des Nations Unies pour les Droits de l’Homme et la Démocratie en Afrique Centrale.

Ce premier « Séminaire régional des Droits des personnes et populations vulnérables en Afrique centrale », qui se tient jusqu’au 5 décembre dans l’auditorium de la grande bibliothèque universitaire mise à disposition par l’Université Marien Ngouabi, est mis en œuvre par l’Institut International des Droits de l’Homme de Strasbourg et l’Ambassade de France, en partenariat avec la Délégation de l’Union européenne et son Projet d’Actions de Renforcement de l’Etat de Droit et des Associations (PAREDA), l’Université Marien Ngouabi et le Centre des Nations Unies pour les Droits de l’Homme et la Démocratie en Afrique Centrale.

Cette formation d’une semaine se structurera autour de deux cours fondamentaux sur le Droit international comparé des Droits de l’Homme et le système africain de protection des Droits de l’Homme, respectivement assurés, par Mactar Kamara, professeur de droit, chef du Département de Droit public de Science politique de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) et Emmanuel Guematcha, Docteur en Droit international de l’Université de York (Canada).

En complément de ces cours fondamentaux, trois séances vont être consacrées à :

  • la protection internationale des Droits des femmes, présentée par Susana Sanz Caballero, professeur de Droit international public de la Faculté de Droit et Sciences sociales à l’Université CEU Cardenal Herrera à Valence (Espagne) ;
  • la protection internationale des Droits des minorités, présentée par Dandi Gnamou, professeur, chef du département de Droit public à la Faculté de Droit et de Science politique de l’Université d’Abomey-Calavi (Bénin) et
  • la protection internationale des Droits de l’enfant, présentée par Jean Dhommeaux, professeur émérite de l’Université de Rennes I.

En ouverture du séminaire, Babacar Kanté, Doyen honoraire de l’UFR Sciences juridiques et politiques de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis et ancien Vice-président du Conseil constitutionnel du Sénégal, a donné une conférence inaugurale sur le thème de la vulnérabilité et du VIH sida. En clôture, Jean Dhommeaux interviendra sur la notion de vulnérabilité en Droit international des Droits de l’Homme.

L’objectif de ce séminaire était de contribuer à la promotion des droits des personnes et groupes vulnérables auprès des institutions étatiques et de la société civile en permettant l’accès à une formation d’excellence sur le thème des droits des personnes et des groupes vulnérables. Il visait à contribuer au renforcement de la maîtrise des instruments juridiques internationaux et à une meilleure connaissance et appropriation des Droits de l’Homme par les groupes-cible.

Cette session se proposait enfin de renforcer les contacts et échanges d’information au plan national et régional, entre les autorités judiciaires et administratives, les professions juridiques, les acteurs de la société civile et des organisations internationales.

Dernière modification : 03/02/2015

Haut de page