Lancement à Brazzaville des premières « Rencontres Images et Histoire »

A l’occasion des commémorations de l’armistice de 1918, et en guise de préambule à celles qui marqueront le premier centenaire de la guerre de 14-18, l’Institut français et le lycée français Saint-Exupéry de Brazzaville accueilleront, entre le 11 et le 16 novembre 2012, un festival de cinéma doublé d’un colloque universitaire de haut niveau. Il sera centré sur la participation de l’Afrique équatoriale française dans la Première Guerre mondiale.

L’événement présente l’originalité de rassembler tout à la fois des universitaires français et congolais, des historiens militaires et des professeurs du secondaire. Des interventions thématiques seront en effet consacrées chaque matin aux élèves du lycée français, avec la participation de quelques établissements congolais de Brazzaville. Les après-midi et débuts de soirées seront consacrés quant à eux à des projections et des conférences ouvertes au grand public, à l’Institut français du Congo. Le festival sera relayé sur RFI, dans l’émission "La marche du monde".

Des « Rencontres » au carrefour de plusieurs actions

Au titre de la sensibilisation historique et citoyenne, le lycée français de Brazzaville a entrepris depuis deux ans déjà d’associer ses élèves aux grandes dates du calendrier mémoriel. De son côté, depuis septembre 2011, l’Institut français programme un cycle de conférences « Cinéma et histoire », animé par un enseignant du lycée français. Ces conférences, désormais bien installées dans le paysage culturel de Brazzaville, sont proposées deux fois par mois autour d’un thème qui donne lieu à une ou plusieurs projections cinématographiques commentées. Avec des films comme « La Grande illusion » et « Les Sentiers de la gloire », la Grande guerre avait déjà été évoquée au cours de ces conférences.

C’est donc dans la continuité de ces actions, et dans la perspective des commémorations à venir entre 2014 et 2018, que le même professeur a souhaité instituer un cycle annuel de conférences consacrées à la diffusion des connaissances et à la recherche sur la première guerre mondiale.
Il y a été puissamment encouragé par l’Agence de l’enseignement français à l’étranger (AEFE), l’autorité de tutelle des établissements français de l’étranger. JPEG

Un collège d’experts parmi les plus éminents

Sous la houlette de l’infatigable Louis ESTIENNE, professeur d’histoire-géographie au lycée français, le festival donnera l’occasion de découvrir, entre autres, les travaux documentaires de Florida SADKI (« Dans les tranchées l’Afrique : l’aventure ambiguë »), Serge SIMON (« Le mystère du camp des nègres ») et Laurent VERAY (« L’Héroïque cinématographe »).

Aux côtés de Léon BEMBA et Omer MASSOUMOU, respectivement professeur d’histoire et linguiste à l’université Marien Ngouabi de Brazzaville, il permettra également d’entendre en conférence ou en tables rondes les Français Marc MICHEL (Professeur émérite à l’université de Provence, rédacteur en chef de la revue Outre-mers), Jean-Yves LE NAOUR (professeur en classes préparatoires, auteur de nombreux ouvrages sur la première guerre mondiale), Cheikh SAKHO, Michael BOURLET (historiens militaires), ainsi que Mmes Colette DUBOIS (Professeure à l’université de Provence), Annette BECKER (Vice-présidente du comité de recherche international de l’Historial de la grande guerre), Annie DEPERCHIN (Chercheur associé au Centre d’histoire judiciaire de Lille 2) et Caroline FONTAINE (Directrice du Centre de recherche de l’Historial de Péronne).

La plaquette programme est consultable sur le lien suivant :
http://www.jeanyveslenaour.com/imag...

Dernière modification : 07/11/2012

Haut de page