La coopération scientifique, la recherche, la francophonie et la diversité culturelle

Les activités du centre de recherche sur la durabilité et la productivité des plantes industrielles (CRDPI, Pointe-Noire) bénéficient d’un appui de la coopération française. Le CRDPI associe le ministère en charge du développement durable, de l’économie forestière et de l’environnement, le CIRAD et la société EFC (gestionnaire des plantations d’eucalyptus). Dirigé par le directeur de l’antenne du CIRAD à Pointe-Noire, le CRDPI a pour objet le maintien et le développement d’une recherche forestière de haut niveau sur les forêts plantées, en particulier à croissance rapide.

Le projet CORUS-Congo « Variabilité climatique et ses impacts en Afrique équatoriale atlantique » a été clôturé le 31 décembre 2008. Sa mise en œuvre était assurée conjointement par les Universités de Brazzaville et de Dijon.

Au titre de l’appel d’offres SUD EXPERT PLANTES, le projet de « renforcement des capacités opérationnelles de l’Herbier national pour une meilleure connaissance et une utilisation durable des plantes au Congo », présenté par le laboratoire de botanique de l’Herbier national du Congo, a bénéficié d’un financement en 2008.

En matière de diversité culturelle, la production culturelle et la création artistique au Congo connaissent depuis quelques années un renouveau certain dans les domaines des arts de la scène, du cinéma et des arts plastiques. La coopération française soutient (mobilisation d’expertise, ingénierie culturelle) les efforts de ses partenaires congolais qui visent à entreprendre la réhabilitation de leurs structures culturelles et à favoriser la mise en place d’entreprises artistiques viables. Les Centres culturels français (CCF) de Brazzaville et de Pointe-Noire - qui comptent plus de 7000 inscrits en bibliothèque et organisent chaque année plus de 200 manifestations culturelles et artistiques - favorisent la diffusion de la culture française et francophone et accompagnent les efforts du Ministère de la Culture et des Arts qui souhaite réhabiliter les structures culturelles d’avant-guerre pour élargir l’offre culturelle et faciliter l’émergence de capacités locales en matière de management culturel.

En complément de l’appui institutionnel dispensé dans le secteur de l’éducation par l’AFD, la France fait du soutien à l’enseignement de la langue française et de la promotion de la francophonie un axe important de sa coopération bilatérale avec le Congo. Les deux lycées français de Brazzaville et de Pointe-Noire, créés en 1971, concourent à cette mission d’appui à la francophonie : au-delà de leur mission d’enseignement en tant qu’établissement français à l’étranger, ces deux lycées mettent en œuvre des actions de soutien aux lycées nationaux de Brazzaville et de Pointe-Noire. C’est notamment le cas avec le rallye annuel Mathabrazza ou le projet théâtral "La cité des oiseaux".

Dernière modification : 05/11/2014

Haut de page