La Fondation Charles de Gaulle à Brazzaville

La Fondation Charles De Gaulle a pour but de faire connaître en France et à l’étranger, l’action et l’œuvre du général de Gaulle
En cette année 2010, qui est celle des indépendances africaines, elle a souhaité être présente pour commémorer « le manifeste de Brazzaville », par lequel le Congo, et l’Afrique Equatoriale Française, décidèrent il y a 70 ans, de se rallier à la France Libre.

La Fondation, conduite par son secrétaire général, M. Dupont-Fauville, sera présente à Brazzaville du 28 au 30 octobre avec une centaine de ses membres, parmi lesquels la petite fille du Général de Gaulle, madame Anne de Laroullière, le fils du Maréchal Leclerc, Charles Leclerc de Hauteclocque et M. Jean Méo, ancien collaborateur du général de Gaulle. Seront également présents dans la délégation française, M. Jacques Toubon, ancien ministre et actuel secrétaire général pour le cinquantenaire des indépendances africaines, ainsi que le général d’armée Cuche, gouverneur des Invalides.

Le président de la République du Congo, SE M. Denis Sassou Nguesso, qui avait visité la Fondation Charles De Gaulle le 15 juillet dernier, a encouragé cette initiative, qui est fortement soutenue par le gouvernement congolais.

Le but de cette mission de la fondation à Brazzaville est tout d’abord de saluer la mémoire de ceux des Congolais qui sont morts pour la France lors de la deuxième guerre mondiale : une cérémonie en leur honneur se déroulera devant la statue du gouverneur Félix Eboué le mercredi 29 en présence des anciens combattants et une messe aura lieu juste après à la basilique Sainte Anne, sous la présidence de l’archevêque de Brazzaville, Monseigneur Milandou. La Fondation contribuera également à améliorer l’état de la maison du combattant de Moungali à Brazzaville.

L’autre objectif est de mettre en exergue la contribution décisive de Brazzaville à la victoire de la France Libre et de rappeler le sens de l’engagement du général de Gaulle pour redonner espoir à la France alors que tout paraissait perdu. Une cérémonie aura lieu au square de Gaulle rénové au cours de laquelle des lycéens s’exprimeront en prenant pour référence le manifeste de Brazzaville. Par ailleurs, M. Salat Baroux, ancien secrétaire général de l’Elysée et auteur d’un récent ouvrage sur « De Gaulle et Pétain », prononcera une conférence au Palais des Congrès sur « De Gaulle, visionnaire d’un monde multipolaire ».

Enfin, cette mission est également une occasion de resserrer encore les liens entre le Congo et la France, tissés à travers leur histoire commune. Afin d’y contribuer et de s’inscrire résolument dans une perspective d’avenir, comme l’aurait souhaité le général de Gaulle, la Fondation financera des bourses d’études pour de jeunes congolais particulièrement méritants.
La Fondation sera reçue par le Président de la République qui a accepté d’organiser une réception en son honneur. Elle sera porteuse d’un message qui lui sera destiné de la part du Président de la République française, M. Nicolas Sarkozy.

retrouver ce média sur www.ina.fr

Dernière modification : 30/03/2011

Haut de page