L’Ambassade de France appuie la décentralisation au Congo

Les autorités congolaises affichent en effet une volonté politique certaine de poursuivre le processus de décentralisation, comme l’illustre le Plan national de Développement-PND Congo 2012-2016.
Afin d’accompagner à la fois le processus de décentralisation et la coopération décentralisée, le Service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France au Congo, dans son rôle d’interface entre les acteurs congolais et français, a pris l’initiative de proposer l’organisation de « Rencontres » qui ont permis de dresser un état de la situation et de partager l’expérience française en la matière, grâce à la participation des meilleurs spécialistes. Ce séminaire a également permis de répondre à des questions très concrètes des élus locaux qui souhaiteraient développer des partenariats avec des collectivités locales étrangères.

Quels enjeux pour le Congo ?

Les bases juridiques et les principes directeurs de la décentralisation existent au Congo, mais les textes d’application doivent encore être adoptés pour la concrétiser. Par ailleurs un certain nombre de communautés urbaines (entités administratives non décentralisés) devraient, pour certaines, devenir des collectivités locales à l’occasion des élections locales de 2013. Il faudra ensuite renforcer les capacités d’intervention des collectivités locales en leur transférant les compétences qui leur reviennent (par exemple, les infrastructures d’éducation primaire et les centres de santé intégrés sont toujours du ressort des ministères sectoriels) et accompagner ce transfert de compétences par un transfert de ressources suffisant.

Dernière modification : 14/11/2012

Haut de page