Hommage au Maréchal des logis-chef de Gendarmerie Jacques Birault, tombé le 21 janvier 1999 pour la défense de la Case de Gaulle


Le 27 janvier, l’Ambassadeur de France au Congo, M. Jean-Pierre Vidon, accompagné du Commissaire divisionnaire Michel Paris, a rendu hommage au Maréchal des logis-chef de Gendarmerie Jacques Birault, tombé le 21 janvier 1999 pour la défense de la Case de Gaulle. Une gerbe a été déposée, sur le site, au pied de la stèle qui porte son nom.

Les faits méritent d’être rappelés. A Brazzaville, depuis fin 1998, 13 gendarmes mobiles assurent la protection de la résidence de l’ambassadeur. Le 21 janvier 1999, vers 13h00, des forces hostiles sont signalées et progressent vers la zone d’implantation de la Case de Gaulle. Vers 16h20, une vingtaine d’individus armés fait irruption face à l’entrée principale gardée par le Maréchal des logis-chef Birault qui donne immédiatement l’alerte avant d’être touché par une rafale d’arme automatique. Son décès est constaté à 16h30.

Dans son intervention, le Commissaire divisionnaire Michel Paris a souligné les remarquables qualités professionnelles que le chef Birault a démontrées en s’opposant à une intrusion armée au péril de sa vie. Par son abnégation et son action courageuse, il a ainsi fait honneur à la gendarmerie.

Cette cérémonie, qui s’est déroulée en présence des chefs de service de l’ambassade, des coopérants du secteur de la sécurité et de la défense, et des personnels de la résidence présents au moment des faits, a permis aussi d’avoir une pensée pour tous les militaires, policiers et gendarmes morts en service durant l’année écoulée.

Dernière modification : 16/02/2016

Haut de page