Explosions à Mpila : la France va envoyer un avion médical d’urgence

A la demande du ministre d’Etat, Alain Juppé, un avion partira dans les heures qui viennent pour Brazzaville. Les autorités congolaises ayant fait état de besoins pour le renforcement des capacités hospitalières, il aura à son bord une équipe médicale de l’Etablissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires (EPRUS), comprenant des chirurgiens, infirmières, médecins, aides-soignants et un pharmacien, accompagnés d’agents du Centre de crise du ministère des Affaires étrangères et européennes.

Cet avion transportera également 2,5 tonnes de matériel médical.

JPEG
Le quartier de Mpila, à l’Est de Brazzaville, épicentre des explosions.(photo : Erwan Morand)

Les autorités locales et l’ambassadeur de France à Brazzaville font actuellement un point exact des besoins dans les hôpitaux de la ville, de façon à adapter au mieux notre aide la plus précise pour un départ de l’avion dans les plus brefs délais.

Comme l’a souligné Alain Juppé hier, la France se tient aux côtés du peuple congolais durement atteint par ce drame et lui réaffirme toute sa solidarité.

Lundi 5 mars, les militaires français ont installés une vingtaine de tentes de 10 places aux alentours de la cathédrale du Sacré-Coeur. En cette saison des pluies, ces tentes vont permettre aux nombreux sans-abri, en particulier les femmes et les enfants, de trouver un premier refuge.

JPEG
Les militaires français ont déployé une vingtaine de tentes dans les jardins de la cathédrale du Sacré-Coeur. (photo : Ambassade de France au Congo)

Dernière modification : 08/03/2012

Haut de page