Au CCF de Pointe-Noire, exposition du peintre Steve Bandoma

Dans les travaux que ce jeune artiste expose au Centre Culturel Français de Pointe-Noire, êtres et choses, flottant sur le papier, donnent l’impression que ces dessins ont été exécutés juste après la déflagration finale.

JPEG Comme un certain nombre d’artistes de sa génération, Steve Bandoma pratique le collage en partant de photographies découpées dans des livres ou des magazines.
Dans l’exposition qu’il présente au Centre Culturel de Pointe-Noire, entre le 10 mars et le 9 avril, , l’artiste alterne deux approches :

Dans les petits dessins qui fonctionnent comme une galerie de portraits fantastiques (les « Aliens » pour reprendre leur titre), le collage occupe une position centrale et motive le dessin qui l’environne. On pense immanquablement à quelque greffe chirurgicale, l’artiste inventant des personnages hybrides dont les collages de têtes et de bustes sont souvent entourés de tentacules.
Dans les séries de plus grands formats ("Un Monde fou" ou "Erreur bête"), l’artiste part d’éclaboussures et de taches d’encre qu’il prolonge, après coup,de têtes, chaussures, mains ou objets.
Ces créatures composites semblent flotter sur le papier, qui devient un espace en expansion, l’instantané d’une explosion.

Expressionnistes et fragiles, drôles et acides, ces dessins évoquent des dérives oniriques ou des mises en orbite.

Centre Culturel de Pointe-Noire

Dernière modification : 17/03/2011

Haut de page