Atelier de validation du Plan National de Développement (PND 2012-2016)


Le ministère du Plan et de l’Intégration, en collaboration avec le Programme des Nations Unies pour le Développement, l’Ambassade de France et le Pôle « Stratégies de développement et finances publiques » a organisé, du 2 au 4 décembre, à l’immeuble de la BDEAC, l’Atelier de validation de la revue annuelle 2014 et de la revue à mi-parcours du Plan National de Développement (PND 2012-2016).

PNG

Le Gouvernement du Congo a élaboré un Plan National de Développement (PND), pour la période 2012-2016, qui constitue le cadre de référence premier du programme de développement du gouvernement pour le cheminement du Congo vers l’émergence. Cadre de planification stratégique pluriannuel et multisectoriel intégré, il opérationnalise la vision du Président, articulée dans le « Chemin d’Avenir », avec pour objectif principal d’accélérer la modernisation de la société et l’industrialisation du Congo dans la perspective de générer une prospérité accrue et partagée.

Les revues du PND ont permis d’avoir un panorama des actions de développement menées par le Gouvernement entre 2012 et 2014 ainsi que de leur relatif impact, en relation avec les prévisions du plan national de développement. En effet, cette deuxième revue annuelle du PND constate globalement un taux d’exécution satisfaisant en termes d’exécution budgétaire. Les ressources financières prévues pour la mise en œuvre du PND sur la période ont été effectives malgré la chute des prix du pétrole fin 2014. Mais la budgétisation et l’exécution budgétaire par pilier n’ont pas toujours fidèlement respecté les prévisions par piliers. Le taux de croissance économique moyen sur la période a été inférieur aux 8,5% fixés dans le PND. Certains objectifs spécifiques ont pu cependant être atteints ou dépassés notamment au titre des infrastructures.

La Revue à mi-parcours a permis de dégager des recommandations importantes pour une meilleure mise en œuvre du PND et un meilleur impact, soit : (i) la nécessité d’actualiser les objectifs du PND au regard de la contreperformance du secteur pétrolier en relation avec la baisse des cours du pétrole, en particulier en renforçant les mesures favorables à la diversification et au climat des affaires, (ii) l’opérationnalisation des grappes, (iii) la diversification des sources de financement y compris par l’élargissement de la base fiscale, le développement des investissements privés nationaux et internationaux et par des Partenariats Publics Privés, (iv) le renforcement des ressources humaines des administrations (v) un renforcement de la collaboration interministérielle et l’opérationnalisation du dispositif de suivi-évaluation du PND.

Le processus des travaux de revue annuelle 2014 et à mi-parcours du PND, fondés sur une logique participative, a permis de favoriser le dialogue entre les différents acteurs de la société congolaise. L’atelier a connu la participation des représentants de toutes les parties prenantes : administration, institutions républicaines, secteur privé, société civile, partenaires techniques et financiers, confessions religieuses.

Dernière modification : 14/12/2015

Haut de page